5 étapes pour réussir ses travaux de rénovation énergétique

travaux de rénovation énergétique isolation thermique

Certaines personnes se questionnent sur la nécessité de réaliser des travaux de rénovation énergétique, notamment d’isolation. En guise de réponse, voici un premier constat parlant : 30% des pertes de chaleur de votre habitation proviennent de la toiture, ce qui fait de l’isolation intérieure une préoccupation majeure. L’isolation thermique d’un bâtiment est nécessaire pour réduire les coûts de consommation et vos dépenses en énergie. A ce propos, une mauvaise isolation peut multiplier par 3 votre consommation énergétique. L’isolation thermique permet également de favoriser le confort de ses habitants, sans compter sa portée écologique puisqu’elle réduit les émissions de gaz à effet de serre. 

A travers ce guide complet, nous allons vous expliquer comment réussir vos travaux en ciblant les zones d’interventions, en sélectionnant les bons matériaux isolants et en facilitant vos démarches.

Etape 1 : comprendre l’isolation thermique pour réussir ses travaux

De la qualité de votre isolation dépendra la déperdition de chaleur ou le manque de protection en période de froid dans votre logement. C’est pourquoi il est essentiel de veiller à améliorer l’isolation thermique.

Pour cela, il faut identifier les lieux à isoler. En effet, le type de travaux à réaliser dépendra de la zone d’intervention : isolation des combles (responsable jusqu’à 30% des pertes d’énergie), des caves, sous-sols et vide sanitaire. L’ordre dans lequel vous devez isoler votre logement devra être le suivant : d’abord les toits et les combles, puis les murs périphériques, et enfin les sols et les menuiseries.

Les isolations concernent ainsi :

  • Les combles perdus des murs et des cloisons
  • L’étanchéité de l’air
  • L’isolation par l’extérieur
  • L’isolation des sols
  • Les isolations spécifiques (porte de garage, tuyauterie)

Ainsi, il vous faudra identifier les ponts thermiques, soit les points qui ne sont pas couverts par les isolants. Ils sont responsables de 5 à 25% de déperdition de chaleur.

Ils sont principalement situés :

  • Sur les parois verticales/horizontales soit au niveau des planchers et des murs ;
  • Sur les points de percement qui se trouvent dans les murs, les façades, sur les dalles.

Ils peuvent notamment être détectés à l’aide d’une caméra infrarouge (thermographie).

Quelles sont les principales caractéristiques d’un bon isolant ?

Un bon isolant doit retenir la chaleur et la réguler afin de garantir une isolation technique performante. Pour réguler la chaleur, il vous faudra tenir compte de :

  • L’inertie thermique : il s’agit des caractéristiques thermiques des matériaux (inertie, capacité, effusivité) ;
  • La capacité hygrométrique : elle se mesure avec des appareils tels qu’un hygromètre, un pluviomètre et un nivomètre. L’humidité atmosphérique contient une quantité d’eau présentée sous forme de gaz. Cette vapeur provient de l’évaporation des eaux de surface ou de l’activité humaine.
isolation thermique

Pour un logement rénové, il vous faudra donc tenir compte de la protection des façades exposées à la pluie par un bardage ou des débords de toit, mais aussi de l’installation d’un système de drainage périphérique. Préférez également l’isolation thermique par l’extérieur sous forme de bardage afin d’augmenter la performance de régulation de la vapeur d’eau de votre logement.

Quel type d’isolant choisir ?

Il faudra pour cela tenir compte de la variété des isolants que vous pouvez trouver, chacun ayant ses propres caractéristiques et un niveau de performance propre. Des tableaux de classements sont à ce propos disponibles en ligne afin d’identifier celui qui correspondra à votre logement.

Il vous faudra également tenir compte des contraintes techniques du bâtiment afin d’opter pour la solution adaptée à votre besoin d’isolation. Les types d’isolants varient : minéral, végétal, animal et synthétique. Le type d’isolant choisi ainsi que la zone à couvrir vous permettra d’évaluer le montant de vos travaux.

La mise en œuvre nécessite une technique particulière, il vous faudra donc faire appel à des professionnels.

Etape 2 : exiger un diagnostic conforme aux réglementations en vigueur

Quelles sont les réglementations, la politique menée en matière d’isolation de l’habitat et quelles sont les aides financières qui existent ?

Les Réglementations Thermiques en vigueur

Les Réglementations Thermiques (RT) sont un ensemble de règles applicables à la construction et définies par l’Etat et l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), elles fixent notamment les limites de la consommation énergétique des bâtiments, elles prennent en compte l’isolation, le chauffage, la ventilation, la climatisation et la production d’eau chaude.

Elles permettent de mesurer les performances énergétiques minimales à respecter en fonction de votre type de logement afin d’améliorer le confort des habitants :

  1. La Réglementation thermique pour l’habitat récent : pour les nouveaux projets de construction, la RT 2012 est la réglementation qui s’applique aux particuliers. La RT 2020 est venu renforcer cette réglementation. Les nouveaux habitats construits (Bâtiment Basse Consommation) ne doivent pas consommer plus de 50 kWh/m²/an d’énergie en moyenne. Pour l’horizon 2020, l’orientation prise est de créer des bâtiments qui devront produire plus d’énergie qu’en consommer.
  2. La Réglementation thermique pour l’habitat ancien rénové : il faut tenir compte de la RT 2007 et 2017. Celles-ci prévoient des performances thermiques établies selon les régions et leur climat. Il faudra donc tenir compte de la résistance thermique (R) minimale exigée dans votre zone géographique lors de vos travaux.

Le programme « Isolation à 1€ »

Dans le cadre de la loi POPE de 2005, une série de mesures a été établie en matière de politique énergétique en France. Effectivement, afin d’encourager les distributeurs d’énergie à financer les travaux d’isolation de ménages aux revenus modestes, le concept de « l’Isolation à 1 € » a été érigé. Il a été, en 2019, démocratisé afin de permettre à tous les ménages, quelles-que-soient leur ressource de bénéficier d’une isolation pour les plafonds de sous-sols.

Il est donc possible d’aménager les combles pour 1€ ! Ce programme vise à intégrer un maximum de ménages leur offrant des aménagements de leurs logements à moindre coût. Pour vous permettre de savoir quel type de travaux réaliser, quel budget prévoir, comment justifier ces 1€ seulement et quelle démarche suivre pour bénéficier de l’isolation à 1€, il est aussi conseillé de se référer au préalable au programme Isolation 1 Euro d’Auchan. Lié à l’offre du même nom, ce programme est disponible en ligne et s’avère d’une aide précieuse pour les particuliers.

Selon L’ANAH, plus de 5 millions de ménages français sont confrontés à une situation de précarité énergétique. Des aides subventionnées ont ainsi été développées afin de soutenir l’ensemble de ces ménages dans leur démarche visant à isoler leur logement. Cette aide indirecte de l’Etat est réalisée par l’ANAH mais aussi de la région, du département et même de certaines communes (Éco-chèque…).

Etape 3 : réaliser l’isolation de votre domicile par l’intervention d’un professionnel

Dans le cadre du programme d’isolation à 1€, un professionnel viendra réaliser une visite technique à votre domicile puis il interviendra pour réaliser les travaux d’isolation. Lors de cette première visite, le professionnel estimera le volume à isoler, identifiera le procédé d’isolation (l’isolant et sa résistance thermique en fonction de ses propriétés propres) qui sera le plus adapté à la configuration de l’espace à isoler.

Pour réussir vos travaux exigez la qualité des matériaux et le respect des normes établies. Pour ce faire, des normes de qualités sont applicables aux matériaux isolants, il s’agit de la norme CE et des certifications du type ACERMI.

Toutefois, d’autres labels existent et garantissent la performance dans la fabrication de ces produits et sont conforment à la réglementation thermique en vigueur et notamment aux Documents Techniques Unifiés (DTU).

travaux de rénovation énergétique eco label

L’utilisation de matériaux utilisant ces labels de performance vous permettra d’obtenir les aides financières comme l’isolation à 1 € Auchan. 

En plus de ces labels, il vous faudra tenir compte de l’Avis Technique ou Document Technique d’Application(DTA) ainsi que des caractéristiques techniques de l’isolant. Le DTA est un document produit par un groupe d’experts qui émet une opinion sur le produit pour établir le cadre de son utilisation.

Enfin, la sécurité est aussi une donnée essentielle à considérer dans le choix de la qualité de vos isolants. Pour ce qui relève des risques d’incendie, la classification des matériaux et des éléments de construction sont inscrits dans Le Code de la construction et de l’habitation. Ils précisent : la résistance au feu et la réaction au feu.  La résistance au feu permet de mesurer la durée pendant laquelle les propriétés de la construction peuvent résister et limiter la propagation d’un incendie.

Les émissions polluantes sont limitées puisque depuis le 1er septembre 2013, l’ensemble des produits de construction doivent mentionner leur niveau d’émission de polluants volatils dans l’air qui sont classées en 4 catégories (de A+ à C, C étant le maximum d’émissions autorisées).

Afin de tenir compte de l’ensemble de ces normes et de la qualité des matériaux, l’Etat s’est engagé à couvrir vos dépenses tout en encourageant vos travaux.

Etape 4 : se renseigner pour une réduction maximale des coûts

Dans le cadre de la mise en place du dispositif « J’éco-rénove, j’économise », le gouvernement a mis en place un système d’aides financières afin d’assurer les travaux de rénovation énergétique. Ce dispositif est mis en place pour une durée de deux ans et tiendra compte de vos ressources. Ci-après, les différents types de financements et leurs conditions d’éligibilité :

L’isolation des combles à 1€ par Auchan

La vérification des conditions d’éligibilité dépend des caractéristiques du logement à isoler, du nombre de personnes composant le ménage, du revenu fiscal de référence du ménage et de la surface de l’isolant posé.

Il faut pour cela :

  • Être propriétaire d’un bien immobilier depuis au moins 2 ans ;
  • Avoir une isolation dans un état vieillissant et d’une durée de vie supérieure à 15 ans ou des combles perdus non isolés ;

La TVA à 5,5% 

Elle permet de réaliser certains travaux de rénovation énergétique.

Pour qui ? Elle concerne principalement les propriétaires vivants dans leurs logements mais aussi les occupants d’un logement, les bailleurs, les syndicats de propriétés et copropriétés, ainsi que les sociétés immobilières.

Pour quel type d’habitat ? Il s’agit des habitats en résidence principale ou secondaire qui ont été construits depuis plus de 2 ans.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique 

La réalisation de travaux d’innovation permet de réduire vos impôts en 2019 car le CITE est prolongé et étendu à de nouvelles catégories de dépenses. Cet effort est ainsi encouragé. Si le montant de crédit dépasse l’impôt prélevé, vous pourrez ainsi bénéficier d’un remboursement. Le taux du crédit d’impôt varie de 15% à 50% du montant des dépenses engagées. Il peut aller jusqu’à 8 000€ pour une personne seule et 16 000€ pour un couple (dans le cadre d’une imposition commune).

Pour qui ? Ce type de financement s’adresse aux propriétaires, aux bailleurs, aux occupants d’un logement qu’ils soient imposables ou non.

Pour quel type d’habitat ? Le type d’habitat concerné est l’habitat en résidence principale ou secondaire qui a été construit depuis plus de 2 ans.

L’Exonération de la taxe foncière pour la rénovation énergétique 

Elle peut être totale ou partielle. Elle concerne certaines collectivités (communes, départements…) qui peuvent exonérer temporairement de la taxe foncière les foyers qui réalisent des travaux d’économie d’énergie.

Pour qui ? Elle peut concerner les propriétaires de logements, occupants ou bailleurs, réalisant des travaux d’économie d’énergie. 

Pour quel type d’habitat ? Il s’agit des logements construits avant le 1er janvier 1989, situés dans des communes où une exonération a été votée par la commune.

Eco prêt à taux 0 

La loi de finances prolonge l’éco prêt à taux 0 jusqu’en 2021. Celui-ci permet d’éviter de payer une avance et des intérêts lors du financement de la rénovation énergétique de votre habitation.

Pour qui ? Pour les propriétaires occupants ou bailleurs, pour les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés.

Pour quel type d’habitat ? Trois conditions sont prises en compte : il doit être déclaré comme résidence principale, le type de bien doit être une maison ou un appartement, il a été construit avant le 1er janvier 1990.

Programme « Habiter mieux » de l’ANAH 

Il met en œuvre le programme national « Habiter Mieux » de l’ANAH. Les travaux doivent permettre de diminuer les déperditions d’énergie de votre logement.

Pour qui ? les propriétaires qui occupent leur logement et dont les revenus correspondent aux plafonds définis annuellement par l’ANAH, les grilles varient selon la région (se reporter au site de l’ANAH mentionné ci-dessous) ; les propriétaires bailleurs, dont les loyers ne dépassent pas certains plafonds définis par l’ANAH ainsi que les syndicats de copropriété en difficulté.

Pour quel type d’habitat ? Les logements qui ont plus de 15 ans à la date où le dossier est déposé et ceux n’ayant pas bénéficiés d’autres financements de l’État au cours des cinq dernières années.

Le chèque énergie 

Destiné à aider à payer les factures d’énergies ou les travaux de rénovation, il est nominatif et son montant peut varier entre 48 € et 277 €.

Pour qui ? Le chèque énergie est destiné aux personnes ayant des ressources modestes. Il est établi annuellement par l’administration fiscale qui liste les bénéficiaires en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) du ménage et de la composition du foyer. Notez que depuis le 1er janvier 2019, les ménages, dont le revenu fiscal de référence annuel est inférieur à 10 700 €, sont éligibles à ce dispositif.

Pour plus de précautions, nous vous conseillons de vous renseigner sur les précisions liées à chacun de ces dispositifs d’aide soit en ligne, soit auprès des organismes concernés.

Etape 5 : faciliter la première prise de contact pour l’Isolation à 1€

travaux de rénovation énergétique professionnel

Pour permettre d’intervenir, une première prise de contact est nécessaire. Pour cela vous devez commencer la démarche en vous inscrivant en ligne, un premier échange permet de fixer un rendez-vous à votre domicile.

La garantie offerte par le service assistance d’Auchan, par exemple, est l’assurance de réaliser ces travaux au moindre coût en suivant une démarche simplifiée auprès de leurs magasins. Les démarches administratives sont facilitées ainsi que le suivi par nos services.

Si vous remplissez les conditions, vous pourrez bénéficier de ces travaux à un moindre coût soit 1€ symbolique afin de vous permettre d’améliorer votre confort et de réduire vos dépenses d’énergies en réalisant des économies.

Le paiement d’1€ à la fin des travaux

Attention, des cas d’arnaques de travaux réalisés par des non-professionnels ont été repérées, notamment selon une enquête du site internet Que Choisir. Le professionnel qui interviendra doit être certifié RGE pour pouvoir intervenir à votre domicile.

Attention, il n’y a pour le moment pas de délais dans la mise en application et le soutien des ménages, profitez donc au plus vite de ce programme avant son retrait !

/ par

Auteur de l’article : Bernard