Meilleur Systeme Aéroponique : Test, Avis, Comparatif Octobre 2021

Découvrez notre Sélection des Meilleurs Systeme Aéroponique Octobre 2021, regroupant le Top 5 des Ventes en Octobre 2021 sur Amazon ! Si vous souhaitez connaître les Meilleures Ventes, Tests, avis clients et le Prix des Systeme Aéroponique Moins Chers alors vous êtes au bon endroit.

Guide d’achat du système aéroponique

Système aéroponique Platinium hydroponicsÉtymologiquement, le mot aéroponie vient des mots grecs « aero » et « ponos » qui signifient « travail dans l’air ». D’une manière plus explicite, un système aéroponique est une technique de culture qui n’utilise pas de substrat. En fait, les racines des plantes en question se retrouveront dans l’air et seront brumisées d’une solution nutritive.

L’aéroponie est la plus récente méthode de culture hydroponique. Elle a été élaborée dans le but d’optimiser le rendement en maximisant l’apport d’oxygène aux racines.  Dans un sens plus pratique, la brumisation de la solution nutritive saturera en humidité l’atmosphère des racines et donc favorisera la formation d’oxygène.

Comment fonctionne un système aéroponique ?

Pour un système aéroponique, le milieu de culture n’existe pas. En effet, cette méthode est basée sur une culture hors sol. C’est-à-dire que les racines de la plante sont juste mises en suspension dans l’air et recevront par la suite une pulvérisation par une série de buses fines de façon périodique.

Il serait plus juste d’appeler l’aéroponie : hydroponie évoluée. En fait, les racines seront maintenues dans le vide et à l’intérieur d’une chambre de culture dite chambre d’aspersion obscure. Cette dernière est importante pour éviter l’apparition et la prolifération d’algues.

Ensuite, les plantes seront pulvérisées par la solution nutritive au niveau de leur système racinaire. Il est à noter que cette pulvérisation doit se faire à intervalles réguliers. Ainsi, suite à cette exposition continue d’humidité et d’oxygène, les racines atteindront alors leur niveau maximal d’absorption.

Cette technique est très bénéfique pour la réalisation de bouturage ou d’enracinement car la vitesse de croissance des racines en sera à son optimum.

Pourquoi opter pour un système aéroponique ?

Beaucoup se posent sûrement la question sur les raisons de choisir cette technique de culture et pas une autre. Et bien en fait, bien qu’il soit moins connu et moins utilisé que l’hydro culture (à cause de la chaleur qui est considérée comme une contrainte importante), le système aéroponique permet à vos cultures de pousser plus vite et d’obtenir beaucoup plus de rendement.

D’autant plus, l’aéroponie est vue comme une méthode de culture plus propre et plus écologique. En effet, en optant pour un système aéroponique, nous réduisons de 95% notre consommation d’eau et de 50% nos besoins en engrais. Aussi, le recyclage des nutriments est possible et nous n’avons plus besoin d’utiliser des pesticides. Bref, outre son efficacité et son rendement, c’est également un système de culture bio.

Mais encore, le fait que l’aéroponie ne nécessite pas un milieu de culture bien défini peut également être considéré comme un grand avantage car c’est donc une culture faisable dans n’importe quel endroit. En effet, une chambre de culture peut être aménagée. Ainsi, la culture peut toujours se faire. Cela permettra également une économie de terres arables et évitera la destruction de la nature.

Fonctionnement du système aéroponique

La première méthode consiste à mettre en place des pots-paniers où l’on disposera les plantes en question. Quant au système racinaire, il sera suspendu en l’air et dans un milieu clos. Un brumisateur sera mis en place pour recevoir l’eau envoyée par une pompe. Ce brumisateur s’assurera de mélanger correctement l’eau, les nutriments et l’air. Va alors se créer un brouillard nutritif qui formera à son tour des microgouttelettes en suspension.  Ces dernières vont par la suite se déposer au niveau des racines, puis ruisseler pour enfin retomber dans le réservoir du système. Après cela, le cycle se répète.

Il est aussi possible d’opter pour une autre méthode qui est l’utilisation d’un brumisateur ou d’un humidificateur ou encore d’un nébulisateur piézoélectrique ultrasonique. C’est un dispositif artisanal appelé aussi « Fogger » qui combine ultrason et hydroponique. Il permet également d’obtenir un brouillard nutritif. Ce dernier sera plus dense par l’utilisation de ce nébulisateur. Généralement, ce dispositif est composé d’un milieu clos et d’une partie supérieure qui recevra les plantes dans des pots de paniers. Néanmoins, ce type de dispositif nécessite plus de surveillance car il faut vérifier continuellement le niveau de la solutionnutritive.En effet, si le niveau s’avère être trop bas, la cellule en céramique se détériorera très rapidement.

Les différents types de système aéroponique

Pour réaliser cette méthode de culture dite aéroponique, il existe plusieurs types de système que vous pouvez entreprendre. En parallèle à cela, vous devez également acheter un système aéroponique pour rendre efficace vos pratiques. Ainsi parmi les systèmes aéroponiques les plus connus, nous pouvons citer :

  • Le système aéroponique haute pression: il est considéré comme étant la vraie culture aéroponique dite encore « True Aero Growing ». Cette méthode nécessite cependant une vraie maîtrise de la culture aéroponique. En fait, la haute pression utilise des buses dans le but de brumiser la solution nutritive au niveau du système racinaire car il a été prouvé que les gouttelettes idéales possèdent une dimension de 50 microns environ. Et les gouttelettes de cette dimension sont repérables au niveau des racines. Ainsi, en brumisant la solution sur la racine, la capacité d’assimilation des plantes sera au maximum et le rendement sera optimisé.
  • Le système aéroponique haute pression à air comprimé: aussi appelée HPA AA ou « High Pressure Aeroponic Air Atomized », cette méthode, quant à elle, se sert de buses spéciales qui seront reliées à un compresseur pour vaporiser la solution nutritive. Ce type d’aéroponie permet en fait de maîtriser correctement différents éléments tels que la dimension des gouttelettes ainsi que la pénétration de la solution dans le système racinaire.  D’ailleurs, c’est cette pénétration de solution nutritive dans les racines qui le distingue du système aéroponique haute pression. En fait, pousser la solution nutritive en forme de brume au travers des racines facilitera le déplacement de l’air et donc fournira plus d’oxygène lors de chaque atomisation.

Pour cette méthode, il existe trois types de buses que l’on peut utiliser :

  • La buse siphon : se base sur l’effet venturi. En fait, l’air comprimé qui passe au travers de la buse créera une dépression pour emporter la solution nutritive.
  • La buse fonctionnant avec la gravité : le réservoir contentant la solution sera placé en hauteur et s’écoulera naturellement grâce à la loi de la gravité (d’où son nom). L’air comprimé se chargera de projeter la solution nutritive au travers de la buse.
  • La buse fonctionnant avec de l’eau déjà sous pression : la solution nutritive s’écoulera avec une certaine pression dans la buse par le biais de l’air comprimé.

Si vous optez donc pour ce système aéroponique, ce dernier type de buse est la plus efficace pour un meilleur contrôle des gouttelettes et de la pénétration de la solution nutritive.

  • Le système aéroponique basse pression: dénommé « Fake Aero Growing », c’est le système le plus utilisé actuellement puisqu’il est moins coûteux et plus simple à fabriquer. Dans ce type de système, la présence d’un gicleur au travers duquel sera pulvérisé la solution nutritive (par le biais d’une pompe à eau) permet d’offrir un débit élevé tout en gardant une faible pression. Ce système représente l’évolution du système hydroponique. Aussi, le système d’irrigation y est remplacé et diverses autres précautions sont prises pour assurer son efficience.

Néanmoins, comparé au système aéroponique haute pression, le système aéroponique basse pression ne fournit pas des meilleurs résultats.

  • Le système aéroponique façon haute pression: c’est une amélioration du système aéroponique basse pression. Plus explicitement, c’est un principe basé sur une simplification du système basse pression et qui intervient au niveau du système d’irrigation d’une culture aéroponique haute pression.

En effet, dans cette méthode, il faudra prendre en compte tous les systèmes haute pression qui :

  • Il faudra attendre quelques temps avant de monter en pression
  • Il ne peut pas assurer une pression constante et uniforme sur tout le circuit d’irrigation
  • La qualité des buses n’est pas au rendez-vous

En fait, ces éléments cités sont très importants car ils engendrent des conséquences sur la qualité de la solution nutritive et donc sur les racines même. Dans un sens plus détaillé, un diamètre trop grand des gouttelettes fera ruisseler la solution nutritive sur les racines qui sont déjà très exposées. Cela va alors provoquer le développement de grosses racines quitte à restreindre l’oxygénation et l’absorption des nutriments par les racines.

Les critères à prendre en compte pour l’achat d’un système aéroponique

Avant d’acheter votre système aéroponique, quelques critères sont à considérer. Vous pouvez également vous renseigner et demander des avis sur le système aéroponique ou consulter le comparatif système aéroponique ci-dessus pour trouver le meilleur système aéroponique si vous désirez vous lancer dans cette technique de culture.

Le format de support du système aéroponique

Le support est un des kits nécessaires pour réaliser un système aéroponique. Effectivement, il est essentiel de bien choisir le format du support sur lequel les plantes à cultiver seront déposées. Ainsi, il existe concrètement sur le marché trois types de support d’aéroponie :Bac système aéroponique

  • Les bacs : ce sont les plus connus. Comme tout autre kit, ils connaissent des avantages et inconvénients. En effet, bien qu’ils soient tout de suite prêts à l’emploi, ils ne peuvent contenir qu’un nombre limité de de plantes (entre 4 à 60 en fonction du type de plante que vous choisissez). Ils seraient donc plus adaptés pour des cultures domestiques. Ces bacs sont souvent fournis avec tous les accessoires utiles à la culture tels que le diffuseur, les socles, le réservoir et les tuyauteries, etc.
  • Les supports en forme de poutre : ils sont perforés d’insert pour accueillir les plantes. La plupart de ces supports sont composés de plusieurs poutres creuses pour former des rangées. Cela leur permet d’ailleurs de recevoir une centaine de plantes. Chaque poutre est connectée directement à un réservoir de nutriments et d’eau. Ce type de support est idéal pour réaliser des étagères de serre par sa forme et ses dimensions. Ils sont également fournis avec tous les accessoires nécessaires pour que vous puissiez de suite commencer votre culture aéroponique.
  • Les supports pyramidaux : ils vous permettent d’optimiser l’espace de culture. En outre, grâce à leurs surfaces au sol égales, vous pouvez y recevoir deux fois plus de plantes qu’avec les deux autres types de support cités précédemment. Ils seraient donc parfaits pour des fins commerciales. C’est également un modèle directement prêt à l’emploi.

Le nombre de plante du système aéroponique

Après avoir choisi le support qui vous convient, vous devez connaître le nombre de plante que celui-ci peut accueillir. Si c’est pour un usage domestique, nous vous conseillons un bac.

Les accessoires livrés avec le système aéroponique

Regardez aussi la description du produit pour connaître les différents accessoires qui sont fournis avec le système aéroponique. Privilégiez les kits qui sont prêt à l’emploi.

Système aéroponique : Facilité d’utilisation

Nous vous conseillons aussi d’opter pour un système aéroponique qui est facile à cultiver. En effet, pour réussir votre culture aéroponie, les étapes de culture doivent être bien expliquées dans le manuel d’utilisation du kit.

Et comme les matériaux de fabrication des supports de système aéroponique sont aussi importants, nous vous conseillons donc de choisir des produits de grandes marques comme Platinium Hydroponics, 420 Hydroponics, Nutriculture, etc.

Le système d’irrigation d’un système aéroponique

Irrigation système aéroponiePour qu’un système aéroponique puisse fonctionner correctement, il faudra aussi porter une attention particulière à son système d’irrigation. En fait, l’irrigation du système doit se faire de façon périodique et brève. Quant à la nuit, l’évaporation effectuée par les plantes est moins importante et l’irrigation peut se faire de manière espacée.

L’irrigation doit être réalisée périodiquement et suivant un cycle particulier:

  • Car les pompes à haute pression et les brumisateurs sont assez bruyants lorsqu’ils sont en marche.
  • Pour éviter la surchauffe de la cellule, les nébulisateurs à ultrason ne peuvent pas fonctionner plus d’un quart d’heures. Pour répondre à cette problématique, vous pouvez installer deux nébulisateurs qui fonctionneront en intermittence. Mais dans ce cas, il vous faudra également un double programmateur.

L’important reste cependant d’assurer de garder l’atmosphère saturée en humidité pour le système racinaire.

L’entretien du système aéroponique

Généralement, les systèmes aéroponiques sont faciles à nettoyer à la fin de chaque culture. En effet, il vous faut juste suivre quelques conseils assez simples:

  • Pensez à remplir le réservoir d’un désinfectant, des produits phytosanitaires ou d’une solution nettoyante (comme de l’eau de javel diluée à 5% ou du peroxyde d’hydrogène) et le faire fonctionner pendant un certain temps pour le nettoyer. Cela est essentiel pour éviter les moisissures.
  • Vérifiez également si les différents circuits (tels que les circuits de distribution, les gouttières ou encore le brumisateur) sont obstrués. Si c’est le cas, vous pouvez les déboucher vous-même à l’aide d’un vinaigre blanc pur ou par le biais d’une solution anticalcaire.

Jardin vertical aéroponique

Les Meilleures Promotions sur le Systeme Aéroponique Octobre 2021

Pas de produits actuellement.